Logo du CLSM
Santé mentale

Conseil Local de Santé Mentale du Douaisis

À propos de cette structure

Le Conseil Local de Santé Mentale (CLSM) est un dispositif financé par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), les établissements publics de coopération intercommunales du Douaisis (Douaisis Agglo et Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent) et l’Agence Régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France.

Samira ESSAMI coordonne ce dispositif au sein de la Plateforme Santé Douaisis, chargée de porter le CLSM dans le Douaisis.

Elle réalise sa mission en collaboration avec les pôles psychiatriques des Centres Hospitaliers de Douai et de Somain qui apportent toute leur expertise.

 

DÉFINITION DE
LA « SANTÉ MENTALE » 

L’Organisation Mondiale de la Santé définit la santé mentale comme étant « un état de complet bien-être physique, mental et social. » Ainsi, selon l’OMS, « elle ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité« .

Elle englobe également la promotion du bien-être, la prévention des troubles mentaux, le traitement et la réadaptation des personnes atteintes de ces troubles.

 

QU’EST-CE QUE
LE CONSEIL LOCAL
DE SANTÉ MENTALE
DU DOUAISIS ?

Le CLSM est une instance de concertation et de coordination qui réunit :

  • élus ;
  • psychiatrie ;
  • représentants des usagers ;
  • aidants ;
  • ainsi que l’ensemble des professionnels éducatifs et médico-sociaux du territoire du Douaisis.

Ce lieu d’échanges et de réflexions favorise le développement de la prévention en santé mentale, l’amélioration de l’accès aux soins et aux droits et la lutte contre l’exclusion sociale et la stigmatisation. Ainsi, il contribue activement à l’amélioration des prises en charge et du parcours de santé mentale des usagers.

Cet outil est porté par les élus, la psychiatrie et les usagers. Toutes les institutions et professionnels concernés par ce sujet, tels que les acteurs du champs social et médico-social (notamment les opérateurs du logement et de l’hébergement, de l’emploi, de la culture, …) y sont également associés.

Néanmoins, il ne s’agit pas d’une nouvelle offre en psychiatrie. En effet, le CLSM réalise des actions d’insertion dans la cité, à destination des personnes souffrants de troubles psychiques. Il vise également à réduire les risques d’exclusion et de discrimination à leur égard (en matière de logement, de culture, d’emploi, de formation, d’environnement social, d’accès aux soins, …).

 

SON OBJECTIF GÉNÉRAL

Le CLSM a pour objectif d’améliorer l’accès à la santé mentale des habitants des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville (QPV). Il ambitionne ainsi d’améliorer la réponse faite à l’usager. Pour cela, il favorise la pertinence et l’efficacité des dispositifs en place et leur articulation.

 

SES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES 

  • Améliorer la connaissance et la coordination des professionnels de la psychiatrie et des acteurs locaux ;
  • Renforcer l’offre de prévention en santé mentale et renforcer le repérage précoce des personnes en souffrance psychique ;
  • Améliorer l’accès aux soins en santé mentale et le parcours de vie des personnes en souffrance psychiques.

Documents partagés

  • doc
    Guide méthodologique d'organisation d'actions pour la Semaine d'Information sur la Santé Mentale SISM 2022
  • doc
    Feuille de route de la santé mentale et de la psychiatrie - Ministère des solidarités et de la santé - révisée le 21 janvier 2022
  • doc
    La dépression, en savoir plus pour en sortir
  • doc
    HAS - Programme pluriannuel en psychiatrie et santé mentale - 2018-2023 mis à jour

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Accepter   En savoir plus Fermer
La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger un navigateur compatible

×